Carte détaillée touristique 1:50 000     Kniha Dobroslava Menclová: Spišský hrad, Slovenské vydavateľstvo krásnej literatúry 1957.     Album de photographies

  Heures d'ouverture | Dreveník | Photogalerie | La carte | A la decouverte de l‘environment | Hébergements et services  
  Carte détaillée touristique 1:50 000  
Kniha Dobroslava Menclová: Spišský hrad, 1957

Slovenská verzia    Česká verze    Polska wersja    English version    Deutsche Version    Magyar verzió    Version française   

Le Château fort de Spiš   Logement et services

               

    A 634 mètres d´altitude, perché sur un rocher calcaire, le Château fort de Spiš domine le site environnant de plus de 200 mètres. Elément du Patrimoine culturel national slovaque, classé Patrimoine mondial à l´UNESCO, il s´agit du plus extraordinaire monument de Spiš. Il témoigne du développement de l´architecture entre les 12e et 18e siècles. D´une superficie supérieure à 4 ha, il est considéré comme le plus grand château d´Europe centrale.
    Son histoire est riche. Le roc, sur lequel il s´étend, fut peuplé depuis l´âge de pierre. La colonisation préhistorique culmina à la charnière de notre millésime, quand le peuple dite la culture de Púchov créa un emplacement d´un château fortifié. Pendant la recherche archéologique récente, les archeologues découvrirent ses remparts, voire quelques demeures des paysans, artisans et un bâtiment grand de culte. L´analyse de son étendue, de la manière de la fortification et de la structure de l´organisation nous révèlent que le centre administratif du Spiš central exista déjà à cette époque- là. Ses remparts, qu´on peut voir encore aujourd´hui, entouraient tout le château et passaient à travers de son préau le plus grand. Après que l´emplacement du château fut ruiné, un autre emplacement puissant fut créé sur la colline voisine Dreveník. Ce n´est qu´ici qu´on commenca à bâtir le Château fort de Spiš contemporain.
    Les recherches archéologiques et architecturales approfondies, étalées sur une dizaine d´années, ont beaucoup corrigé et complété l´histoire du Château-fort de Spiš et ont permis de préciser son évolution architecturale. Le résultat le plus significatif est la découverte et la datation de la plus ancienne structure du château: il s´agit du donjon. Cette tour, d´abord édifiée aux 11e-12e siècles, fut détruite pendant la première moitié du 13e siècle. Le donjon actuel fut construit aux cours du 13e siècle, suivi du palais roman puis par d´autres parties du château. Comme d´autres châteaux-forts qui ont résisté à l´invasion des Tatares, la construction de celui de Spis a sans doute été soutenue par Belo IV. Celui-ci alloua un emplacement au prévôt de Spiš, en 1249, pour qu’il construise une tour et un palais, dit palais du Prévôt, découvert récemment, et qui fut le premier ajout au palais d’origine. A cette époque - là déjà, et notamment pendant la seconde moitié du 13e siècle, les batailles étaient fréquentes. Le Château, devenu centre du Comitat royal, abrita d´importants dignitaires, dont en 1275, le noble Roland prit la tête d´une rébellion contre le roi. Le Château appartint ensuite à la reine Alžbeta Kumánska (Elisabeth de Couman), mère de Ladislav IV. Pendant la première moitié du 14e siècle le Château fut l´enjeu de nombreuses batailles. Matúš Čák Trenčiansky a voulu le conquérir en 1312 mais le Château a réussi de se défendre. Peu après, il a été étendu et réédifié dans le style gothique.
    Ján Jiskra de Brandýs, luttant pour les droits de Ladislav Pohrobok (Ladislav le Posthume) a conquit le Château en 1443. Il fit d´abord bâtir un petit fortin au pied du Château et puis fit fortifier la cour intérieure. C´est ainsi que le Château acquit sa forme et son étendue actuelles. L´année 1464 représente un tournant important dans l´histoire du Château car le souverain - propriétaire d´alors - en fit don aux nobles Imrich et Štefan Zápoľskí. Il est intéressant de noter que malgré que les Zápoľskí possédaient plus de 70 châteaux, ils considéraient celui de Spiš comme leur résidence principale. Ils l´ont modernisé et achevé leur construction dans une grande mesure. Ils firent construire une nouvelle chapelle, fortifier et rehausser le donjon et firent transformer le palais roman en style gothique. Ils employèrent les mêmes tailleurs de pierre que ceux qui avaient déjà édifié pour eux la chapelle mortuaire à Spišská Kapitula, au Chapitre de Spiš. Le dernier roi austro-hongrois qui précédait les Habsbourg, Ján Zápoľský, vit le jour au Château. Dernier descendant de la famille Zápoľskí, propriétaire du château, Ján Zápoľský perdit la bataille pour le trône et les Habsbourg lui confisquèrent le château en 1528. Les Habsbourg offrirent ensuite le château à Alexej Turzo en 1531. La famille des Turzo adapte alors le château à ses besoins en lui donnant le style Renaissance. Lorsque, en 1536, le dernier descendant des Turzo disparut, la famille Csáky devint propriétaire du château et le demeura jusqu’en 1945. Les Csáky n’habitèrent toutefois le château que jusqu’à la fin du 17e siècle car, dès le début du 18ème siècle, ils entreprirent de faire construire de fort confortables châtelets à Hodkovce puis, plus tard, à Bijacovce. Ces nouveaux manoirs reprenaient de nombreux éléments architecturaux typiques du château de Spis. La garnison, qui était demeurée sur place, abandonna les lieux après l’incendie de 1780. Depuis lors, le château n’est plus que ruines. Ce n’est que récemment, à la suite de recherches approfondies, qu’on a commencé à restaurer, conserver et reconstruire le château. La cour basse a été rendue accessible au public en 1983.
    Quand vous entrez dans le Château en venant du village de Hodkovce, vous remarquez d´abord une fortification ingénieuse qui constituait jadis l´ancienne entrée principale. Les piliers maçonnés, aujourd´hui séparés, étaient autrefois reliées par les poutres et présentaient la première ligne de défense. Derrière eux se trouvaient les douves, puis un haut mur formant l´avant-porte. Ensuite vous verrez la tour avec une porte gothique du 15e siècle précédée par une trappe. La porte de la tour s´ouvrait soit par un pont-levis soit par une grille massive de haut. La porte se trouvait à cet endroit déjà au 14e siècle. Ensuite l’on découvre la tour avec une porte gothique du 15e siècle précédée d’une trappe. La porte de la tour s´ouvrait soit par un pont-levis soit par une haute herse massive. La porte se trouvait déjà à cet endroit au 14e siècle. Un logis en forme de demi vaisseau se situe au milieu de la cour centrale. Les murs de ce bâtiment sont entourés de casernements et de greniers. Sur la gauche, on trouve une solide porte qui mène à la cour basse. Avant que la cour ne fût aménagée, des meurtrières protégeaient la porte qu’on atteignait en passant devant la tour de guet. La grande cour, aménagée pendant la première moitié du 15e siècle, servait non seulement pour protéger l’armée qui y cantonnait, mais aussi comme refuge pour la population des environs. Dans la partie basse de la cour, on trouve les fondations remarquables d’un édifice de forme circulaire. C´était une tour habitable dont l´origine remonte au 15e siècle, protégée par une grosse tranchée et une palissade en bois. De temps en temps, on y stockait aussi les munitions. Après qu’on eût construit les murs de la cour, le donjon perdit en partie ses fonctions défensives. L’intérieur de la cour où passaient aussi les remparts de Púchov était occupé par des bâtiments de ferme.
    Revenons maintenant dans la cour centrale, en gravissant un sentier escarpé, nous arrivons devant le château roman dont une grande partie était recouverte de terre avant que ne débutent les recherches. Nous voyons alors les ruines du palais du prévôt ainsi que le lieu où s’élevait un moulin, et une roche où l’on trouve une petite grotte. De l´autre côté, on trouve une porte romane relativement bien conservée et par laquelle on parvient au château supérieur. Plus loin on trouve une porte qu’on croirait déboucher dans le vide. Autrefois, on y accédait par un escalier en bois.
    Le Château supérieur constitue naturellement la plus ancienne et la plus inestimable partie du Château. Face à l’entrée se trouve une citerne creusée dans la roche, reliée à la surface par une étroite canalisation. En tournant vers la droite, nous arrivons à la porte romane mentionnée plus haut, entourée par les murs dont la dernière restauration remonte au 18e siècle. En face se trouvent des bâtiments gothiques et Renaissance qui ont appartenu aux derniers habitants du château. Ils offrent aujourd’hui de magnifiques points de vue sur la région. Les porches et les fenêtres bien conservés, de styles gothique et Renaissance, témoignent du sens des lieux originels. Au milieu de cet espace se trouve un « donjon » - une tour de forme circulaire, datant la moitié du 13e siècle. A cette époque là, elle était accessible seulement par le premier étage. Derrière la tour se trouvent les murs massifs d´un bâtiment circulaire. On pensait que c´était une citerne, mais en fait il s´agît des ruines de la tour originaire du Château, lequel date du 11e-12e siècle. La tour s’est écroulée pendant la première moitié du 13e siècle à cause d’une grande lézarde due à l’effondrement du sous-sol. Des arches relient la tour actuelle à un chapitre gothique datant du 15e siècle, derrière lequel se trouve la plus précieuse partie du château - un palais en pur style roman (de trois étages à l’origine), remanié aux 15e-16e siècles en gothique. En ce qui concerne l’architecture d’origine, ce sont les pilastres des fenêtres romanes composées, avec leurs chapiteaux, qui sont les plus belles. C´étaient des tailleurs de pierres venant de l´Italie du nord qui ont construit ces bâtiments au 13e siècle. Lors des fouilles, à côté de la tour actuelle, on a découvert une fosse de forme rectangulaire qui a probablement servi de citerne ou de glacière.
    Ce n´est que du haut de Château qu´on peut voir sa position absolument magnifique et sa splendide architecture. Que son histoire et sa beauté vous donnent envie de visiter le Château fort de Spiš.



REMARQUE: Le parking se trouve à 10 minutes à pied de la porte principale du Château (en venant de Hodkovce). L´ascension à pied, de Spišské Podhradie (Les communs du Château fort de Spiš) jusqu´à la porte principale dure une heure. Pendant la saison, il est également possible de monter au Château par la porte basse.

ENVIRONNEMENT: Spišská Kapitula - Le chapitre de Spiš (6 km), Spišské Podhradie - Les communs du Château fort de Spiš (4 km), Žehra (3 km), Levoča (19 km), Gelnica (33 km), Spišská Nová Ves (29 km).

CURIOSITE: Environ deux milles de scouts et de touristes se sont inscrits dans le Livre de Guiness, samedi au Château-fort de Spiš., le 6 mai 2002


IMAGES PANORAMIQUES:
    Spišský hrad - Pohľad na Spišský hrad z Ostrej hory
   
    Spišský hrad - Výhľad z kruhovej veže
   
    Spišský hrad - Výhľad z okna Horného nádvoria na Dolné nádvorie a Spišské Podhradie
   
    Spišský hrad - Archeologická časť expozície
   
    Spišský hrad - Kaplnka sv. Alžbety Durínskej
   
    Spišský hrad - Hradná spálňa
   
    Spišský hrad - Hradná kuchyňa
   
    Spišský hrad - Stredné nádvorie
   
    Spišský hrad - Dolné nádvorie
   
    Spišský hrad - Dolné nádvorie v zime
   


GALERIE DE PHOTOS
                                                                                                                                                                                                                 

GALERIE DE PHOTOS - HISTORICKÉ FOTOGRAFIE
                                                         






Dreveník   En haut

    Au sud-est de Spišské Podhradie, à proximité du Château-ort de Spiš, est située une zone protégée nationale slovaque Dreveník. D´une superficie supérieure à 70ha, cet amas de travertin s´étend en forme allongée du nord en sud, longue d´environ 1,5 km et large 0,5-0,8 km. Il se trouve à 612 mètres d´altitude. Dreveník a été déclaré zone protégée pour la première fois encore en 1925, ensuite en mars 1930. Or, beaucoup de sources donnent l´année 1953. La situation a été donc résolue par la déclaration du Ministère de culture en 1982 qui a re-déclaré Dreveník zone naturelle protégée. Dreveník est une des zones naturelles protégées les plus anciennes en Slovaquie.
    Dreveník se situe au milieu du Bassin de Hornád dont la structure géologique est très variée. Les plus anciennes sont les ardoises cristallines dont le toit est composé d´ardoises de Werfen, de calcaires de trias et de dolomites. Sur les roches mésozoïques se trouvent des calcaires et des conglomérats tertiaires qui passent graduellement aux grès et aux pierres argileuses. Les défauts tectoniques ont permis à l´eau de pénétrer sur la surface à travers des couches tertiaires ce qui lui a permis de s´enrichir en hydrocarbonate de calcium. Sa sédimentation a entraîné la création des couches de travertin en forme des amas typiques qui se sont développées à partir des sources des eaux minérales chaudes, dans des conditions spécifiques de pression, de température et de climat.
    Dreveník est considérée la colline de travertin la plus grande et la plus ancienne en Slovaquie. Il existe depuis la fin de l´ère tertiaire où le début du quaternaire. En comparaison avec d´autres collines de travertins (Pažica, Sivá Brada), Dreveník a subi une large érosion mécanique (tours rupestres, grottes, fissures, etc.). Les lisières du Dreveník sont formées par un relief des murs escarpé haut de 50m. L´érosion de l´eau pluviale en a formé des ravines rocailleuses, des blocs de travertins et des bastions. Sur le plateau se trouvent des formations karstiques - fissures, cavités, abîmes et crevasses. C´est ici qu´on trouve des lapiazs, c'est à dire des dalles ciselées de rigoles par la dissolution du calcaire, au dessin le plus parfait. Les alvéoles, creuses, mesurent de 3 à 6 cm de long pour 2 cm de large. On trouve aussi des alvéoles en forme de bol ou de petites cavernes. Au fond des crevasses, des stalactites évoquent un décor glaciaire.
    Un sentier pas très difficile, indiqué en jaune, mène à travers la zone naturelle protégée. De là haut du Dreveník vous pouvez admirer les massifs de Branisko et de Levoča (Levošské vrchy). Une randonnée à Dreveník ne dure plus qu´une heure, ce qui vous permettra de se rendre davantage au Château-fort de Spiš.
    A part des formations géomorphologiques il y a une végétation rare qui s´y présente. Tous les espèces de cette flore sont protégées. Dreveník est riche en trouvailles archéologiques (des trésors en bronze, des outils et des ornements en os, des outils en pierre, etc.).
    Il y a des plantes thermophiles et montagnards, comme Laiche humble (Carex humilis), Carex pediformis, Aconit véneneux (Aconitum anthora), Aster feuilles de lin (Aster linosyris), Aster amelle (Aster amellus), Genista tinctoria ssp campestris, Achillée pannonica (Achillea pannonica); Taraxacum leavigatum, Mélitte à feuilles de mélisse (Melica picta), Melica altissima, Astragalus danicus, Clématite droite (Clematis recta). On y trouve aussi des espèces alpins, Pulastille slovaque (Pulsatilla slavica), Campanule des Carpathes (Campanula carpatica), Valériana tripteris (Valeriana tripteris) et la rarité la plus précieuse Leontopodium alpinum.



IMAGES PANORAMIQUES:
    Dreveník - Časť Raj I
   
    Dreveník - Časť Raj II
   
    Dreveník - Časť Raj III
   
    Dreveník - Časť Raj IV
   
    Dreveník - Časť Peklo I
   
    Dreveník - Časť Peklo II
   
    Dreveník - Časť Peklo III
   


GALERIE DE PHOTOS 2
                                                                     

GALERIE DE PHOTOS - HISTORICKÉ FOTOGRAFIE
 

Voilà ma page dédiée au Château fort de Spiš.
J´espère qu´elle vous donnera envie de visiter ce merveilleux coin de la Slovaquie.
Je vous souhaite la bienvenue.
Rudolf Kukura

    Auteurs | Règles et liste des prix | Gestion du site    
Prévisions météorologiques | Quelques idées de prix en Slovaquie

Spiš | Gemer | Liptov | Horehronie | Paradis Slovaque | Hautes Tatras | Basses Tatras
Pieniny | Château fort de Spiš | Temple de st. Jacques

Tous les droits de reproduction, de stockage dans des bases de données quelles qu’elles soient, de même que la diffusion par voie électronique, sont soumis à l´accord écrit des auteurs ©.
Il est permis d´imprimer les pages du site pour vos besoins personnels mais il est interdit de les copier de manière quelconque.